Le Manoir de Montecler à Saumur
Le Manoir de Montecler - 1 rue de la Barbacane 49350 Chênehutte - 02 41 38 43 49

Le Manoir de Montecler

Présentation du Parc

En contournant le Manoir sur votre gauche, vous pourrez apercevoir en premier plan une terrasse avec un salon de jardin en fer forgé italien faisant face à un petit bassin où nagent quelques poissons rouges.

Deux escaliers en pierre à droite et à gauche du bassin vous amènent au deuxième niveau.

Dans le parc, deux caves troglodytes habitées au XVIIIème siècle se juxtaposent tandis qu’un acacia centenaire abrite le fond du jardin où derrière les lilas se cache une statue du XIXème.

Puis nous prenons un chemin sinueux qui arrive à la deuxième terrasse avec salon de jardin et barbecue. Là, les hôtes prennent le café après le repas servi sur la première terrasse (seulement en période estivale).

Dans un recoin, se trouve une volière et son couple de tourterelles. Celle-ci, entourée de chaises de repos, fait face à la Loire.

En haut, un petit banc de pierre nous fait découvrir un magnifique panorama sur le château, la Loire, la rive droite et l’église St Clément des Levées.

Quelques photos du Parc

Montecler Manoir2
Facade Manoir
Vue Montecler
Manoir2
Terasse Montecler
Montecler2
Terasse Manoir
Status Montecler
Montecler Manoir
Entree Montecler
Region Montecler
Montecler
Manoir Montecler
Deco Manoir
Manoir
Jardin Montecler
Facade Montecler

Histoire du Manoir de Montecler

[timelinr orientation= »horizontal » arrowkeys= »true » autoplay= »true » category= »test » order= »desc » dateformat=yy]

8ème Siècle

Pépin le Bref (Père de Charlemagne) donne le domaine de Clementiniacus (Trèves) aux moines bénédictins de St Aubin d’Angers qui fondent tout près d’ici sur la hauteur « Le Prieuré de st Macé ».

-1089

Le comte d’Anjou « Foulques le Rechin » confie le domaine ravagé 20 ans plus tôt à Geoffray Fulerade qui reconstruit le château avant de se faire moine à l’Abbaye de St Hilaire St Florent de Saumur. Son fils qui s’appelle également Geoffray lui succède et pour remettre en état La Seigneurie fait appel aux Bénédictins de St AUBIN d’ANGERS.

1106

Les moines entreprennent la construction de l’église actuelle entre Loire et château.

1147

Le seigneur de Trèves Regnault le Roux part en croisade avec le roi Louis VII.

1206

Trèves est allégée par Jean sans Terre (comte d’Anjou et en même temps Roi d’Angleterre).
Le château tient bon jusqu’à l’arrivée de l’armée Royale de Philippe Auguste.

1417

Pour 4000 livres la baronnie de Trèves est acquise par Robert de Maczon chancelier de la Reine.

1435

Robert le Maczon termine son magnifique château. Trèves est devenue une baronnie très active, ses halles, ses 3 foires annuelles, son aumônerie pour accueillir les pauvres, ainsi qu’une maladrerie pour soigner les lépreux.

1616

Sous Louis XII le seigneur Pierre de Laval fait agrandir et moderniser le château.

1642

Dernière année du Règne de Louis XII le Marechal urbain de Maille Brezé qui enviait d’ajouter ce beau domaine à sa terre de Milly fit intervenir le Cardinal de Richelieu en achetant le château de Trèves pour 200 000 livres.

1747

105 ans plus tard Jean de Stapledon irlandais réfugié en France le porte acquéreur sous Louis XV.

1750

3 ans plus tard le compte de Trèves par caprice fait abattre le château.

1776

Mort de Stapledon à 80 ans aujourd’hui enterré à Cunault.

Aujourd’hui

Du château du XVème refait en partie au XVIIème, il ne reste plus que la tour, les écuries de Condé et le manoir reconstruit au XIXème siècle.
La comtesse Flury, mariée à un japonais, a donné une partie de la forêt à la commune qui a crée le site de la « Motte Féodale » (panorama sur la Loire ».